C’est l’indispensable de nos produits d’entretien. Depuis la fin du XVIIIème siècle, cette invention chlorée a révolutionné la vie domestique des hommes  grâce à une combinaison chimique du chlorure de potassium et d’hypo-chlorite du même élément. Ce n’est seulement que trois siècles plus tard que l’opinion publique a été mise au fait de son potentiel dangereux pour la santé. Et pour cause, la solution chimique multi-usages n’est pas dénuée de perturbateurs endocriniens et peut se révéler agressive pour l’appareil respiratoire. Peu d’entre nous savent qu’il y a des alternatives naturelles à ce produit d’entretien incontournable de nos maisons. Les ingrédients de cette recette possèdent des vertus nettoyantes et désodorisantes.

Dans notre ère industrialisée, il est difficile de concevoir que nous pouvons nettoyer efficacement nos surfaces sans recourir aux produits chimiques. Pourtant, ces derniers ne sont pas exempts de dangers pour notre santé lorsque leurs émanations sont absorbées par notre organisme. Ces solutions peuvent également irriter notre peau par le contact répété. Et si nous faisions appel à la nature pour nettoyer notre maison ? Et plutôt deux fois qu’une : les trésors de la planète n’en finissent pas de nous étonner par leurs actions redoutables sur la saleté. Découvrez comment fabriquer un nettoyant multi-surfaces efficace et surtout naturel !

Quid de l’Eau de Javel?

Pas besoin de se lancer à corps perdu dans des recherches sur ce produit iconique : l’étiquette de cette solution chimique suffit pour être au fait de ses dangers. Substances toxiques, irritant, dangereux pour l’environnement sont tout autant de désagréments que l’Eau de Javel peut provoquer.  Associé à d’autres solutions, ce produit d’entretien peut redoubler de toxicité. Mélangé à l’urine, au chlore ou au vinaigre blanc, ce nettoyant multi-usages peut dégager des gaz pouvant nécessiter l’intervention d’un centre anti-poison, rappelle Cécile Pebay, chimiste au CNRS.

En outre, comme l’explique au Figaro Orianne Dummas, chercheuse à l’Inserm, certains produits de nettoyage dont l’Eau de Javel peuvent aggraver les symptômes de l’asthme et entraîner des troubles respiratoires. Un constat partagé par les auteurs d’une étude scientifique parue dans la revue Occupational and Environmental Medicine. C’est pour cela qu’il est donc généralement conseillé d’éviter leur utilisation et d’aérer autant que possible les espaces dans lesquels ils sont utilisés.

Au-delà de la problématique sanitaire que représente l’Eau de Javel, il est à noter que ce produit d’entretien cause des dommages irréversibles à l’environnement. Absorbée par l’air, cette solution peut créer des cocktails organochlorés persistants dans l’atmosphère et l’air ambiant. Des raisons suffisantes pour recourir plus souvent à des solutions alternatives aux produits d’entretiens classiques.

Loading...

Pourquoi la bannir de nos maisons ?

Au-delà des raisons citées précédemment, l’Eau de Javel utilisée sans parcimonie peut contribuer à l’expansion de germes pathogènes résistants, comme le souligne Ludivine Ferrer, porte-parole de l’Association santé environnement qui déplore l’élimination irréfléchie de toutes les bactéries. De plus, ce produit d’entretien peut comporter un risque en présence d’enfants qui peuvent ingérer cette solution ou l’inhaler accidentellement. Suite à une exposition prolongée, les peaux sensibles peuvent souffrir de brûlures et d’éruptions cutanées. De plus, quand ce produit d’entretien est utilisé en quantité immodérées, les germes développent une résistance et deviennent plus difficiles à éliminer de nos surfaces. Autre point négatif : l’Eau de Javel peut décolorer nos linges délicats qui, à terme, se fragilisent et s’abîment. Les peaux réactives peuvent également souffrir du contact avec les résidus de ce produit d’entretien incontournable.

Et si l’on revenait aux méthodes d’antan pour avoir un intérieur propre et étincelant ? En effet, il existe de nombreuses astuces prisées par les aficionados de l’écologie et des ménagères qui prennent soin de leur santé. Voici une recette naturelle pour préparer votre désinfectant maison:

Ingrédients:

– 50 cl de vinaigre blanc
– 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
– 15 gouttes d’huile essentielle de citron
– 50 cl d’eau

Conseils de préparation

Mélangez tous vos ingrédients dans un flacon et utilisez votre eau de javel naturelle, comme à votre habitude. Les propriétés désinfectantes du bicarbonate de soude alliées à l’action antibactérienne du vinaigre de cidre permettront de nettoyer votre intérieur de manière optimale et ce, sans courir les risques d’être au contact de produits chimiques.

Autres astuces nettoyage

Pour nettoyer votre intérieur, il suffit de remplir un récipient avec pulvérisateur de vinaigre blanc et d’une branche de lavande pour une odeur subtile et rafraîchissante.

Autre alternative : mélangez une demi-tasse de bicarbonate de soude à un tiers de verre d’eau. Imbibée dans un chiffon, cette pâte est redoutable contre les tâches et les dépôts de calcaire.

Pour votre lessive, préférez les copeaux de savon de Marseille pour un linge doux et respectueux de votre peau.
Pour changer du vinaigre blanc, le citron est tout aussi efficace et possède de nombreux petits plus : l’agrume est antiseptique, désodorisant et assainissant. Vous pouvez placer le fruit du citronnier dans toutes les pièces pour rafraîchir votre maison, lutter contre les moustiques mais également avoir une bonne dose de bonne humeur dès le matin