Cela fait des années que l’émission de Jean-Luc Reichmann enchaîne le succès sur la chaîne TF1. Surtout en terme d’audience. En ce moment, l’actuel maître de midi s’appelle Bruno ou le Fifou Dingo. Il s’agit du candidat le plus récompensé de l’histoire des 12 coups de midi sur TF1. Pas seulement, mais également des jeux télévisés.

Le programme fait état de scandale


Encore une fois, l’émission attire l’attention sur elle avec ce nouveau scandale. Effectivement, elle se retrouve en plein milieu d’une polémique à cause d’un truquage dans ses jeux. Toutefois, quelques internautes imaginent que Bruno possède des faveurs venant de la production. Ce qui a pour effet son ascension sans conteste dans le jeu télévisé. L’enquête est ouverte.

Tous ceux qui suivent les 12 coups de midi connaissent parfaitement Bruno et son parcours. D’ailleurs, c’est le candidat qui affiche le plus de récompenses jusqu’à aujourd’hui. Il devance Marie, la candidate de “Qui veut être millionnaire”. Elle a gagné 922 234 € tout au long de ses 219 participations. Puis, Eric, l’ancien maître de midi, celui-ci a remporté quelques milliers d’euros en moins que lui et participations aussi.

Le truquage est arrivé dans les 12 coups de midi?


Bruno aura sans doute marqué les esprits de tout téléspectateur. De plus, il aimerait rester le plus longtemps possible dans le jeu. Une participation qui engendre bien de la jalousie au sein des autres candidats ou téléspectateurs. Ce qui amène les autres à penser qu’il possède quelques faveurs de la part de la production.

Le Fifou Dingo favorisé ? C’est ce que pense de nombreux internautes en tout cas. Effectivement, le doute s’est implanté car sa participation devient très douteuse. Surtout qu’il a déjà à son actif plusieurs records dans les 12 coups de midi ainsi que les jeux télévisés. Son affront avec Laura a vraiment prouvé quelque chose. Arrivés au face-à-face, la candidate était face à une question très complexe. Alors qu’il ne lui restait plus que quatre secondes à son chronomètre. Rien ne l’a aidé à détrôner ce sacré champion de Jean-Luc Reichmann.