Actuellement, un reconfinement dans le pays serait bien plausible vu que le couvre-feu est désormais décrété à 38 nouveaux départements. Effectivement, selon RTL les proches d’Emmanuel Macron prévoient déjà un renforcement de mesures.

Une deuxième vague qui se renforce


Les Français n’auraient jamais conçu devoir supporter une deuxième vague de coronavirus. Toutefois, elle submerge déjà le pays. Selon L’Internaute, dernièrement, on a pu recenser plus de 50 000 cas positifs en 24 heures. Pas moins de 162 décès ont également été dénombrés. Afin de freiner la propagation du virus, le couvre-feu a été étendu à 38 nouveaux départements français. Or vraisemblablement, côté statistiques, les chiffres n’arrêtent pas de grimper. Ce jeudi 22 octobre, Jean Castex s’inquiétait : « La situation est grave ». Effectivement, le Premier ministre a dévoilé que ce mois de novembre, il y aura un renforcement des mesures.

Lors d’un entretien avec RTL, un cadre de la majorité a révélé que les propos d’Emmanuel Macron auraient dû faire réagir les Français. Or cela n’a pas eu les effets escomptés. Le discours de Jean Castex aura donc été « la dernière sortie avant le tunnel ». Un tunnel qui va se solder avec un reconfinement.

Une dernière chance pour les Français


La possibilité d’un confinement local n’était relatée que par les proches du chef de l’État. Ce vendredi 23 octobre, Emmanuel Macron a évoqué le sujet lors de sa visite au personnel soignant de l’hôpital de Pontoise (Val-d’Oise). D’abord, le président a demandé aux Français de « protéger les soignants ». Par la suite, le chef d’État a exprimé que si les mesures décrétées s’avéraient être inefficaces, il va falloir les renforcer. Ainsi, le mari de Brigitte Macron a admis avoir « préparé ce scénario qui peut aller jusqu’au reconfinement local », même s’il est encore « trop tôt pour le dire ».