Loading...

Maxime Le Forestier ferait face à un terrible deuil, une disparition bien cruelle, annonce le magazine Ici Paris dans son numéro de cette semaine…

De l’illustre chanteur, il en est question dans Ici Paris dans son édition du 19 février, qui nous apprend une bien triste nouvelle.

Il serait confronté au deuil, mais il s’agit non pas d’un membre de sa famille, mais de la disparition du musicien Graeme Allwright, duquel il était très proche.

Ce complice de Maxime Forestier a perdu la vie à la Maison de retraite des artistes de Pont-aux-Dames, à Couilly-Pont-aux-Dames (Seine-et-Marne). Il s’agit d’une institution fondée en 1903, où il avait posé ses valises il y a un an.

Pour beaucoup d’artistes français – dont Maxime Le Forestier – qui ont émergé dans les années 70?, le regretté musicien a été un guide, voire un mentor.

‘En 1980, il m’a appelé pour faire un gala pour l’association Partage pour les enfants du tiers-monde qu’il a créée pour les moines bouddhistes du Cambridge’, a déclaré le chanteur, qui révélait il y a peu que sa sœur était tétraplégique.
Toutes nos condoléances.