Après son retrait des protocoles royaux, Meghan Markle peut enfin utiliser sa voix. De plus, elle n’est plus obligée de suivre la tradition royale et de rester en dehors de la politique.

Alors, comme tous les citoyens américains, la duchesse du Sussex peut voter pour les élections présidentielles aux États-Unis. D’ailleurs, elle s’est mobilisée activement pour cet évènement depuis qu’elle a atterri sur le sol américain.

Enfin, elle peut utiliser sa voix


Meghan Markle tient vraiment à cœur l’élection présidentielle américaine. Pour cela, elle n’hésite pas à utiliser sa voix. Elle était même présente pendant la visioconférence pour l’organisation « When We All Vote » de Michelle Obama, le 20 août dernier. Pendant laquelle elle invite ses concitoyens d’aller voter. D’ailleurs, elle prévoit d’user de son droit de vote le 3 novembre prochain en Californie. Mais pour le moment elle continue son action de sensibilisation des femmes d’utiliser leur droit de vote. Et c’était justement le cas ce 25 août 2020. En effet, l’organisation Makers Womens avait publié un extrait d’une discussion entre la duchesse du Sussex et de l’illustre féministe Gloria Steinem. La conversation entre les deux femmes se tenait dans un jardin, dans la propriété des Sussex à Santa Barbara ?

Chez soi…


Au début de la conversation, Gloria Steinem lui lance : « Meg, bienvenue chez toi. Je suis si contente que tu sois à la maison ». Bien évidemment, ce sentiment est partagé par la duchesse du Sussex qui affirme d’ailleurs qu’elle est contente d’être aux États-Unis pour des tas de raisons.

Puis la maman d’Archie explique : « Les gens oublient à quel point des femmes comme vous et tant d’autres avant vous se sont battues pour que nous soyons là où nous sommes aujourd’hui ». Ainsi, Gloria Steinem affirme : « Si vous ne votez pas, vous n’existez pas ». Cette conversation entre les deux femmes fortement engagées pour la cause féminine promet d’être très intéressante et enrichissante.

Meghan Markle, son look d’été


Sur l’extrait en noir et blanc on peut voir que Meghan Markle rayonne de bonheur. Pour la conversation, elle optait pour un simple T-shirt blanc, un pantalon large rayé de Anine Bing, des sandales à talons signées Stella McCartney. Alors que pour sa part, le célèbre féministe était vêtu tout en noir. Un look des deux femmes qui montrent leur concorde pour les causes féminines.

Toutefois, pendant l’entretien entre les deux femmes, la villa et les deux chiens de Meghan Markle ne passent pas inaperçus. En effet, après quatre mois passés dans une villa de Tyler Perry à Los Angeles, les Sussex ont emménagé dans leur propre maison en juillet dernier. Une villa qui se situe dans le quartier de Montecito, à Santa Barbara et avec la somme colossale de 12 millions d’euros. Alors, l’interview se passait-il dans le jardin des Sussex ?