On apprend du lourd sur Meghan Markle et son fils Archie dans « Battle of brothers ». L’ex-actrice a désobéi le protocole royal pour la naissance de son fils. On vous dit tout !

Une personnalité hors du commun


Meghan Markle est bien connue par sa personnalité. En effet, elle n’en fait qu’à sa tête et ça, la famille royale le sait très bien. À vrai dire, la duchesse de Sussex n’a jamais accepté les obligations royales, pour ne pas dire, les règles royales. Pourtant, elle sait très bien dans quoi elle s’embarquait en épousant le prince Harry. Alors que malgré ses efforts, elle ne s’en sortait pas.

Dès lors, l’ex-actrice ne cesse d’enfreindre les obligations royales. En réalité, Meghan Markle a des ambitions que personne ne peut lui prendre. D’ailleurs, elle est prête à les accomplir, peu importe ce que ça va lui couter.

Ainsi, en janvier 2020, elle et son mari, le prince Harry avait décidé de se retraire des obligations royales. Pour cela, ils sont partis vivre sur le sol américain. Cette décision des Sussex a anéanti la reine Elisabeth II, car elle ne va plus voir son arrière-petit-fils, Archie.

Le secret de Meghan Markle sur le petit Archie, dévoilé !


Concernant le petit Archie, Meghan Markle avait fait un gros caprice lors de sa naissance. Cette dernière aurait pu causer un scandale à la famille royale. En effet, la duchesse de Sussex n’a pas voulu annoncer dans le temps la naissance de son petit garçon.

D’après Robert Lancey dans « Battles of Brothers » : « Lorsque nous avons appris que le bébé était né, cela faisait en réalité plusieurs heures que Meghan Markle avait accouché ». Avant de poursuivre : « Le palais de Buckingham a publié un communiqué étrangement trompeur vers 14 heures ce jour-là faisant savoir que la duchesse de Sussex avait commencé à accoucher alors qu’en réalité elle avait déjà donné naissance à son fils huit heures plus tôt ».

En réalité, Archie était déjà né à 5 h 26 ce jour-là. Un comportement de Meghan Markle qui n’a pas du tout plu à prince Harry.

Tout ce qu’on peut dire, c’est encore une fois, la duchesse de Sussex a voulu enfreindre le protocole royal.