Alors que Michel Cymes a été pris pour cible pour avoir minimisé la dangerosité du Covid-19, une ancienne ministre, qui est aussi médecin, se porte à son secours d’une façon indirecte.

Il s’agit d’Agnès Buzyn, spécialiste d’hématologie, d’immunologie des tumeurs et de transplantation, à l’hôpital Necker.

Et ses confidences livrées dans le cadre de « C’est du live » de France Inter ont été reprises par le magazine Voici, dans son numéro daté du 5 juin.
« Diagnostic inchangé », titre l’hebdomadaire people avec en Une Laurent Delahousse et sa fiancée Alice Taglioni.

« Je n’ai pas entendu beaucoup de scientifiques ou de médecins dire, un mois que je suis partie que le Covid-19 allait être grave », a-t-elle indiqué.
Michel Cymes a été critiqué pour avoir minimisé la dangerosité du coronavirus sur Europe 1. Il l’aurait qualifié de « grippette », ce qu’il dément.

Par ailleurs, Michel Cymès avait à l’époque dénoncé les célébrités qui bénéficiaient d’un dépistage du Covid-19 grâce à un passe-droit.
« On ne peut pas faire un test à tout le monde. Ils sont en train de casser tout ce qu’on essaye de faire passer message au Français. Des messages de rigueurs », lançait-il sur le plateau de « C à Vous », le rendez-vous de « France 5 ».