Loading...

Après sa libération de la prison de la Santé, Patrick Balkany a donné de ses nouvelles au micro de CNews. Des nouvelles peu réjouissantes…

Accusés de fraude fiscale, Patrick et Isabelle Balkany ont toujours fait front avec hargne. Pourtant, la justice a semble-t-il eu raison de leur pugnacité. Incarcéré depuis le 13 septembre dernier à la prison de la Santé, le maire de Levallois-Perret a été condamné en première instance à cinq ans de prison et dix ans d’inéligibilité. Pour le soutenir, son épouse Isabelle Balkany, qui assure l’intérim à la mairie de Levallois-Perret, ne cesse d’apparaitre sur la scène médiatique pour sauver l’honneur de son cher et tendre, interpellant l’opinion publique sur l’état de santé de ce dernier. Victime de maladies digestives, cardiovasculaires et ostéoarticulaires, Patrick Balkany a dû être hospitalisé en décembre dernier. Mercredi 12 février, le maire de 71 ans a finalement été libéré après l’étude du rapport sur son état de santé très préoccupant.

« Ça a été dur en prison »


Une liberté toute relative puisque s’il a finalement regagné son domicile, apparaissant très amaigri face aux caméras, Patrick Balkany devra se présenter deux fois par mois à la gendarmerie près de sa demeure de Giverny, dans l’Eure. Aujourd’hui contraint au repos, l’homme politique s’est confié au micro de CNews, ce jeudi 13 février. Apparu très affaibli lors de sa sortie de prison, Patrick Balkany n’a fait aucun secret autour de son état de santé : « Ça a été dur en prison, et ça a été presque encore plus dur à l’hôpital. J’ai passé cinq semaines là-bas sans un bol d’air, sans une fenêtre ouverte, j’ai été nourri pendant 5 semaines grâce à une perfusion », a-t-il confié, se disant « très fatigué ». « Je suis anémié, j’ai du mal à marcher et je vais passer du temps à la maison pour me remettre », estime Patrick Balkany. Pour le maire de Levallois-Perret : « La prison, ce n’est pas fait pour les vieux »…