Pour ses débuts dans « Les Grosses Têtes », Paul a été très remarquable. Avec son sens de l’humour, l’ancien champion de « les 12 coups de midi » a bien intégré la bande de Laurent Ruquier. Pourtant, ses nouveaux collègues risquent de tomber dans une colère noire en apprenant ses propos qu’il a tenus à leur égard.

Un début très remarqué sur RTL


Depuis sa participation dans le jeu de midi de TF1, Paul El Kharrat ne cesse de faire parler de lui. En effet, avec sa prouesse et sa personnalité, il est devenu le chouchou des téléspectateurs. Effectivement, ses caractères ont tapé à l’œil Laurent Ruquier. Pour cela, il a décidé de le recruter en tant que chroniqueur dans son émission « Les Grosses Têtes » sur RTL.

Ainsi, le vendredi 20 novembre dernier, l’ancien champion de Jean-Luc Reichmann a fait ses débuts dans l’émission. Durant laquelle il a été entouré de Stéphane Plaza, Michèle Bernier, Jeanfi Janssens et d’autres chroniqueurs.

Effectivement, Paul a fait un début très remarqué dans « Les Grosses Têtes ». Pour cause, il a déjà corrigé Laurent Ruquier. Une situation embarrassante pour l’animateur qui a décidé de lui rappeler, qu’il pouvait ne plus le convier. Mais décidément, l’ancien maitre de midi n’a pas fini de faire valoir sa supériorité.

Pour sa première fois dans « Les Grosses Têtes », Paul ne cache pas sa fierté et son bonheur. Mais, ses relations avec les autres chroniqueurs de l’émission risquent de tomber à l’eau s’il continue avec son caractère « taquin ».

Paul tacle « Les Grosses Têtes »


Au micro de France Dimanche, l’ancien champion de « les 12 coups de midi » a fait une déclaration. D’après ses dires : « Je crois que je dois avoir de l’humour, de la répartie et une bonne connaissance générale. Sans être trop présomptueux, il me semble que c’est exactement ce qu’il faut pour faire partie des Grosses Têtes. Quoique, quand on voit le niveau de culture générale de certains autres membres, ce ne doit pas être primordial ». À son avis, seuls lui et Franck Ferrand sont au niveau.

Il a conclu :« Je pense donc qu’en me choisissant, ils ont fait bonne pioche ! ». En effet, avec une telle déclaration il risque d’avoir des ennuis avec ses collègues.