Pour Paul, « les 12 coups de midi » c’est du passé. Par contre, grâce à l’émission il a pu mettre en avant son handicap et révéler les faces cachées du syndrome d’Asperger. En effet, le jeune homme souffre de dépression.

Paul et son dur combat contre la dépression


Placé actuellement au 3e rang du meilleur maitre de Midi, Paul est classé derrière Eric et Christian Quesada. Avec sa performance et son caractère, il a touché les téléspectateurs et Jean-Luc Reichmann.

Depuis son arrivée sur le plateau de « les 12 coups de midi », Paul n’a jamais caché son handicap lié au syndrome d’Asperger.

Pendant une interview accordée à Purepeople, Paul s’est livré sur son dur combat contre la dépression. L’ancien maître de midi avait confié : « Si je n’étais pas sous médicaments je serais souvent dépressif ». Selon lui, il est victime d’« une léthargie et une neurasthénie qui est insupportable».

Toutefois, il essaie de se battre face à cette maladie et fait tout pour s’en sortir. Il a déclaré : « J’essaie tant bien que mal de rester ouvert, joyeux, pas triste, content et au milieu des autres. Et j’essaie d’employer toutes les choses à ma disposition comme les amis, les connaissances, les médicaments… tout ce qui de près ou de loin peut amener à une meilleure situation pour moi ».

« Cela me plonge dans une tristesse »


En effet, il arrive quelquefois que le jeune homme laisse tout tomber et s’énerve face à des situations. Ajoute à cela, le fait qu’il est très difficile pour l’ancien maître de midi de pardonner. Or que selon lui : « Cela me plonge dans une tristesse, une morosité et une grande déception ». Ainsi, pour affronter les moments difficiles de son quotidien, Paul peut compter sur le soutien infaillible de ses parents.

Quoi qu’il en soit, « wiki Paul » est bien conscient de son état, ainsi, en septembre dernier dans l’hebdomadaire Voici, il a révélé qu’il a décidé de « se faire suivre psychologiquement ».

Un nouveau saut pour le jeune homme hors pair.