Pour la promotion de son livre autobiographique intitulé « Ma 153e victoire » aux éditions Harpers Collins, Paul augmente ses interviews. Mais ce mercredi 9 septembre, Sophie, la mère de Paul a fait des révélations choquantes. Découvrez tout !

Après sa prouesse sur « les 12 coups de midi », l’ancien champion de Jean-Luc Reichmann fait un retour en force. Actuellement, on retrouve souvent Paul sur les plateaux télévisés et dans les tabloïds. Mais pour cette fois-ci, ce n’est pas pour jouer, mais pour faire la promotion de son ouvrage.

Mais ce que l’ancien maître de midi souhaite le plus, c’est avant tout parler de sa maladie auprès du public.

Paul, révélations choquantes de sa mère


Ce mercredi 9 septembre dernier, Jean-Marc Morandini recevait comme invité Paul et sa mère sur le plateau de son émission. Pendant laquelle, Sophie, la mère de Paul, fait des révélations sur la maladie de son fils. En effet, c’était à l’âge de trois ans de ce dernier que celle-ci se rendait compte que son comportement était différent des autres enfants. Mais à cette époque, elle ne sait pas encore ce qui se passait réellement. Alors, ce n’est qu’à l’âge de 16 ans de Paul, que la sentence est tombée, il est atteint d’autisme.

Toutefois, le diagnostic des médecins soulageait Sophie, car elle « peut enfin mettre un nom sur cette différence ». Puis, elle a poursuivi : « Après, ça ne veut pas dire que c’est plus facile. Mais au moins, on sait de quoi il s’agit et ce qu’on peut embrayer derrière pour mieux l’accompagner. Le plus dur, c’est de le voir se débattre dans l’incompréhension des codes sociaux qui gèrent notre société. Quand on n’est pas armé pour comprendre, c’est dur, il faut lui expliquer ».

Sa mère fière de son parcours


Mais même face à des obstacles, Paul a su confronter sa vie quotidienne. Un comportement qui a fait ravir sa maman. Fière de son fils pendant son parcours sur « les 12 coups de midi », Sophie n’a pas manqué de révéler son émotion le mois de mai 2019 sur le plateau du jeu de midi.

« Il a eu ce courage d’aller contre toutes ses angoisses : le public, les lumières, les yeux fixés sur lui, le bruit, la musique… c’est autant d’agressions qui sont difficiles à supporter pour lui », déclare-t-elle.

D’autant plus que l’étudiant en histoire a avoué publiquement sur le plateau de Jean-Luc Reichmann son syndrome d’Asperger.

« Ça me permettait de planter le décor pour éviter qu’il y ait une quelconque étrangeté qui soit ressentie de la part des autres et que les gens sachent ce que c’est », explique-t-il sur le plateau de Jean-Marc Morandini. Une révélation qui était nécessaire pour Paul afin d’éviter tous les désagréments possibles sur le jeu de midi. Toutefois, il a gagné le cœur des téléspectateurs en peu de temps.