La semaine dernière, Jules Cluzel s’était lancé dans sa toute dernière course sur une moto GP. Lors de l’ultime manche de la saison de Supersport en Australie, la star française a donc décidé de se retirer à jamais de ce sport qui lui a tant apporté dans sa carrière. Alors âgé de 34 ans, Jules Cluzel a jugé qu’il était effectivement temps pour lui de prendre sa retraite. On revient sur l’incroyable parcours du coureur français. On vous dit tout dans la suite de notre article.

Jules Cluzel dépose les gants et prend sa retraite !

Il aura réussi à se faire aimer par le peuple français durant ces deux décennies qu’il a passé à courir. En effet, Jules Cluzel a porté haut les couleurs de la France durant ses années d’activité. C’était en 2005 que ce jeune sportif a entamé une très belle ascension. Au début, le sportif courait dans la catégorie 125 cc. Et lors de la saison 2010/2011, celui qui est né à Montluçon a enfin rejoint la catégorie Moto2.

Après cela, il ne lui a fallu qu’une seule année pour rejoindre le Championnat du monde Supersport. Et pour sa première saison dans cette catégorie, Jules Cluzel rejoint déjà le podium pour une deuxième place. Et en 2013, le coureur français rejoint aussi Superbike. Ensuite, il se lance dans Supersport durant une saison avec un total de 113 départs pour 24 victoires et 62 podiums, ainsi que 24 poles.

Le sportif réagit à la fin de sa carrière !

Cela fait déjà presque 20 ans que Jules Cluzel a couru. Plus exactement, il a passé 18 ans à bord d’un engin de course. Mais pour lui, cela n’a pas été suffisant. « Ces dix-huit années de course sont passées tellement vite. Je me suis battu cinq fois pour être champion du monde, » explique-t-il. Lors de son interview, Jules Cluzel explique que ces 18 années se sont passées tellement vite. Malgré ses 5 tentatives, le français n’a jamais été champion.

Néanmoins, il a eu la consolation d’être arrivé deuxième du Championnat, et à trois reprises. En 2012, 2014 et 2016, il avait effectivement atteint le podium. Même s’il rêvera toujours d’un sacre, Jules Cluzel n’a pas à regretter sa carrière. En effet, il affirme avoir fait du mieux qu’il pouvait.