Invités sur le plateau de « Quelle époque » sur France 2, Phillipe Lacheau et Elodie Fontan ont une fois encore fait sensation ! C’était le samedi 11 février dernier que le célèbre duo du grand écran avait été convié sur le plateau de l’émission de France 2. Lors de leur bref passage à la télé, le couple avait évoqué leur projet pour la suite de leur carrière. Mais entre-temps, le célèbre réalisateur français avait aussi évoqué leurs périodes de doute.

Phillipe Lacheau et Elodie Fontan évoquent le succès d’« Alibi.com 2 » !

Invité dans l’émission présentée par Léa Salamé, le duo de comiques français avait évoqué leur récent film. Après quelques années, Phillipe Lacheau et son équipe ont sorti une suite pour le film « Alibi.com ». Et comme toujours, leur film a été couronné de succès. Et c’était pour parler du succès de ce film que le couple avait été invité dans « Quelle époque » ? Avec Léa Salamé, Christophe Dechavanne et Philippe Caverivière étaient aussi présents dans l’émission. C

ette émission recevait des invités de toutes les sortes. En effet, cette émission avait présenté des invités de tout horizon que ce soit culturel, politique ou encore médiatique. Et pour leur passage dans l’émission de France 2, Phillipe Lacheau et sa conjointe ont été invités à parler de leur film. Ayant travaillé dans de nombreux projets, ces derniers se connaissent mieux que quiconque. Et après avoir parlé de leur carrière et de leur vie de couple, le réalisateur a alors évoqué un sujet encore plus délicat.

« J’ai dû vendre ma bagnole sur Le Bon Coin, je n’avais plus rien » !

Si Phillipe Lacheau a actuellement la notoriété et le succès à ses pieds, il affirme que ça n’a pas toujours été le cas. Dans sa confession lors de son passage sur France 2, ce dernier avait dévoilé quelques détails concernant son passé. Comme tout le monde, explique-t-il, Phillipe Lacheau était aussi passé par quelques moments de galère. Et pendant cette période, il avait été rongé par le doute, tellement sa vie n’avançait pas. Il ajoute ensuite que c’était la passion qui l’a aidé à avancer dans cette période. Alors qu’il n’avait presque rien, il s’était retrouvé dans l’obligation de vendre sa voiture en ligne.