Le Professeur Didier Raoult a marqué l’esprit de la population dans ce contexte sanitaire difficile du covid-19. Il est connu par le public par sa découverte d’un supposé remède contre le coronavirus. Une démarche qui l’a rendu très populaire auprès du grand public mais qui suscite également quelques mécontentements. De quoi créer la panique dans certaines situations.

De ses fréquentes injures depuis Marseille à ses sorties qui suscite l’intérêt, le patron de l’IHU Méditerranée Infection dispose de plus de haters que de fans. Une situation qui met ses collaborateurs constamment aux aguets. Et les récents événements ne sont pas pour rassurer son équipe. Que s’est-il passé ? Les détails dans les lignes à venir !

Un colis anonyme inquiétant…


La panique s’est emparée du personnel de son laboratoire localisé dans la cité phocéenne le jeudi 2 juillet. Un endroit qui regroupe une file d’attente interminable pour faire le test du coronavirus.

La Provence raconte que la secrétaire du professeur marseillais a reçu un colis délabré adressé au Professeur Raoult. Après l’avoir ouvert, elle découvre trois fioles suspectes accompagnées d’un courrier presque illisible. Un flacon mal fermé s’est déversé sur la main de la gente dame qui provoque un branle-bas de combat dans le laboratoire.

…qui provient d’un fan inconditionnel


Après cet incident qui a alarmé tout le bâtiment, le colis a été mis sur la terrasse dans l’attente de l’intervention de la cellule NRBC (nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique) du bataillon de marins-pompiers et de la brigade criminelle de la police judiciaire.

Deux jours après, les spécialistes écartent l’hypothèse d’un produit dangereux. Les fioles comportaient du soufre, de l’éthanol et d’un mélange d’huile aromatique de plantes et de fenouil. L’expéditeur anonyme a tout simplement cherché à faire connaitre au Professeur Didier Raoult son remède traditionnel contre le coronavirus. Heureusement pour le personnel, il y a eu plus de peur que de mal.