Le mariage de Meghan Markle avec Harry fait partie des unions qui ont le plus créé la polémique dans la famille royale. Et pour cause : la jeune actrice n’est pas forcément prête à se plier aux besoins de la couronne comme le veut la tradition. Une situation qui n’est pas du tout bien vue par Elizabeth II.

De son côté, il semblerait que la reine ait accepté l’union des deux amoureux sous certaines conditions. Des rumeurs concernant ces clauses font jaser la toile !

Un profil peu convaincant pour la famille Windsor


Malgré le physique parfait de Meghan Markle, elle n’a pas plu à la reine Elizabeth II au premier abord. Au contraire, cette dernière aurait été desservie par son ancienne réputation alors qu’elle n’était pas encore avec le prince Harry. Il faut dire que l’actrice qui avait déjà un premier enfant en dehors de son mariage n’était pas la femme parfaite pour le statut de duchesse de Sussex.

La reine Elizabeth II aurait d’ailleurs émis quelques réserves quant à la bonne marche de cette union. Les enquêtes concernant Meghan Markle ont été nombreuses avant de conclure à un accord pour que la famille Windsor accepte l’union entre les deux tourtereaux.

Le métissage, son plus grand atout ?


Le métissage de Meghan Markle semblerait être la plus grande raison qui aurait poussé la reine Elizabeth II a accepté cette union. Comme l’indique Lady Colin Campbell « C’était le seul avantage de Meghan Markle de se faire accepter ». Une théorie qu’un Prince proche de la famille confirme en déclarant : « Ils n’auraient jamais accepté le mariage si elle n’avait pas été une femme de couleur ».

Les deux proches de la famille royale affirment que la Reine Elizabeth II voulait que la monarchie soit « représentative de la Grande-Bretagne multiculturelle et multiraciale ». Malgré les déclarations auprès du DailyMail et de Voici, les résidents de Windsor n’ont pas encore émis de réponses face à ces allégations.