Le chanteur Renaud a réussi à faire l’exploit d’avoir vendu près de 40 millions d’albums en 40 ans de carrière. Et vu qu’il a plusieurs cordes à son arc dans le monde musical, ses chansons lui rapportent annuellement de belles sommes.

Le revenu exorbitant de Renaud


D’après le Figaro, Renaud empoche annuellement de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musiques (la Sacem) 300 000 euros. « Sans la Sacem, nous ne serions rien ou presque rien, des Gilets jaunes », avait confié le chanteur. Mais pour ce grand artiste, la Sacem n’est pas la seule source de rémunérations. Le chanteur perçoit aussi 30 % de royalties par album vendu. Une négociation en 1985 avec la maison de disques Warner incluant le paiement de 18 millions de francs d’avance. Un « contrat du siècle » comme l’appel le Figaro. Renaud lui-même se réjouit d’appeler son agent Bertrand de Labbey « Bébert, le roi des gangsters ». Effectivement, il sait qu’il a une grande chance d’avoir eu ce contrat.

La sortie d’un nouveau coffret a son hommage


Même s’il n’est plus très présent sur scène, les Français restent un grand fan de Renaud. Un nouvel album hommage intitulé « The totale of la Bande à Renaud » est sorti le 9 octobre. Un opus qui reprend en totalité les titres du collectif « la Bande à Renaud » en 2014. Et tout cela associé a cinq nouvelles reprises. De nouvelles versions de « Marchand de cailloux », « Petite », « Viens chez moi j’habite chez une copine », « Baltique et Société tu m’auras pas ». Il y aura des titres interprétés par Tryo, Boulevard des airs, Gauvain Sers, Gaëtan Roussel et Vincent Delerm. Cette nouvelle sortie a vraiment ému l’artiste. Ainsi, il a tenu à remercier sa bande et ses amies pour le soutien indéfectible qui leur a voué. Le chanteur a même avoué que ces chanteurs sont devenus ses préférés.