Une nouvelle fois, il s’avère que le fameux poète et chanteur Renaud se retrouve dans un état de santé critique. Rappelons qu’il y a quelques années de cela, l’artiste était victime d’une affreuse addiction à l’alcool.

Victime d’une grave maladie pulmonaire


Pendant de longues années, il a lutté contre cette terrible maladie notamment à l’hôpital et en cure importante de désintoxication. Malheureusement, on peut constater que l’état physique de l’interprète de « Laisse Béton » est inquiétant malgré son apparition surprenante avec son ex-épouse Romane Serda dans le magazine Paris Match.

Cependant, la raison de son hospitalisation urgente n’a absolument rien à voir avec l’abus de l’alcool. Mais plutôt à l’addiction chronique à la cigarette tout au long de sa riche et fructueuse carrière. Effectivement, le célèbre chanteur pouvait en consommer jusqu’à deux paquets en une journée. Aussi, selon David Sechan, son frère jumeau, cet interprète masculin de la chanson « Manhattan Kaboul » est malheureusement atteint d’une maladie pulmonaire appelée « emphysème pulmonaire ».

Renaud, un état de santé fragile


En effet, il s’agit d’une pathologie pulmonaire des voies aériennes. Il paraît que cela est en train de détruire les parois des alvéoles au niveau des poumons de Renaud. Mais plus encore, la partie touchée concerne plus précisément l’échange gazeux entre le sang et l’air permettant l’alimentation des organes du corps humain en oxygène. Au moindre effort, la maladie en question affecte gravement la respiration chez le chanteur aux vingt millions d’exemplaires vendus. Sans doute, la situation n’est pas facile à vivre pour lui et pour quiconque. Elle empire progressivement l’état de santé déjà fragile de Renaud après plusieurs années de lutte contre différentes addictions. En même temps, ce drame vient surtout affecter sa timidité légendaire.

Toujours selon son frère, le chanteur du fameux tube « Marche à l’Ombre » semble très soucieux par rapport au devenir de « l’amour de son public ». Puis il rajoute : « Quarante ans de vie publique pour un grand timide comme lui, forcément, c’est usant à la longue (…) à ses débuts, même pour se produire dans les petits cafés théâtres, il était mort de trac ». Toutefois, tout le monde notamment ses fans l’encouragent tendrement en ne lui souhaitant que le meilleur !