Le célèbre chanteur Renaud a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps. Si précédemment, son état de santé avait fait régulièrement la Une, cette fois-ci c’est un autre sujet.

En effet, il semblerait que la SACEM lui verse 300 000 euros par an. Sans tenir compte de l’onéreux caché à huit chiffres que son agent a négociés avec la Warner.

Renaud, une santé très fragilisée


Actuellement, seule la santé de Renaud préoccupe sa famille. En effet, il a été de nouveau hospitalisé pour une maladie pulmonaire.

Le 10 octobre dernier, David Séchan, le frère jumeau de l’artiste avait affirmé que celui-ci aurait été opéré. Pour cause, une maladie qui touche les voies respiratoires, encore appelées un emphysème pulmonaire.

Face à la situation, sa fille Lolita, avait annoncé qu’elle va quitter les réseaux sociaux, notamment Instagram, pour être au chevet de son papa. Surtout, pour que celui-ci se remette sur pied très vite. Pour faire part de sa décision à sa communauté, elle avait publié : « En ce mois d’octobre mouvementé, la présence en chair et en os prime sur la présence dans les réseaux sociaux ou la presse ».

« Sans la Sacem, nous ne serions rien ou presque rien »


Pour Renaud, l’année 1985 restera inoubliable. Pour cause, son agent Bertrand Labey a réussi à négocier un grand contrat. Dans ce dernier, il est stipulé que le chanteur doit percevoir 30 % de royalties. Mais également, une avance de 18 millions de francs à l’époque selon Figaro.

Mais, cette somme ne sera pas la seule que Renaud va apercevoir. En effet, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musiques (Sacem) doit lui verser 300 000 euros par an.

Ainsi, selon les informations de Gala, le chanteur avait déclaré en 2018 que : « Sans la Sacem, nous ne serions rien ou presque rien, des Gilets jaunes ».