Alors que les Français sont encore en vacances, il est pourtant déjà temps de penser à la rentrée 2022. Avec tous les problèmes que le pays a connus durant ces derniers mois, tout le monde a failli oublier la présence de la pandémie. Même si la septième vague commence aussi à se faire de moins en moins menaçante, le virus est encore présent. En effet, le covid-19 continue de nous alerter, même si beaucoup le négligent déjà. Que prévoir donc pour le retour après les vacances, face à la pandémie ?

Un nouveau variant au covid-19 arrive ?

Tout le monde le sait surement déjà, le covid-19 sait évoluer ou muter, en fonction des circonstances. Les scientifiques ont beau trouver une manière de le contenir et de le repousser, le virus réplique toujours avec une variante beaucoup plus meurtrière et plus imprévisible. Pour ne citer que quelques-uns de ses variants, on peut parler du variant Omicron, le variant BA.5… Puis il existe aussi des variants qui sont nettement plus dévastateurs, comme le variant Delta, et des variants menaçants comme le variant Omicron.

Mais dans tous les cas, l’arrivée d’un nouveau variant ne laisse plus la place au doute. Et le pire, c’est que celui-ci va avoir une « capacité d’échappement immunitaire et d’une contagiosité suffisante. » Ainsi, il est fort probable qu’une nouvelle vague épidémique arrive donc peu après la rentrée 2022. Malgré la certitude des scientifiques face à l’arrivée de ce nouveau variant, il n’y a pourtant pas grand-chose qu’ils puissent faire.

Que se passera-t-il pour la rentrée 2022?

Pour le moment, le gouvernement ne prévoit pas encore de mettre en place de nouvelles mesures pour la rentrée 2022. Aucun signe, semble-t-il, démontrer la nécessité d’une telle intervention. Pour rappel, le port du masque n’est plus obligatoire dans les lieux publics depuis maintenant de nombreux mois. Effectivement, on constate un sérieux relâchement dans le respect des gestes de protection qui devraient pourtant être repris.

Puis, le rappel des vaccins n’est plus une priorité pour la majorité des Français. Pour certain, le fait de se vacciner n’est même plus une solution nécessaire. La menace est déjà derrière, se disent surement ces derniers. Pourtant, le pire est encore devant et nous menace toujours. De ce fait, il serait donc raisonnable de dire que le respect des gestes de protection devrait être une priorité pour le retour des vacances.