La chaîne C8 vient de recevoir une amende de 3 millions d’euros décrétée par la justice. Pour cause, le fait d’avoir diffusé en direct un canular où l’on voyait le célèbre animateur Cyril Hanouna piégé des homosexuels.

Une sanction pour C8 et Canal+ 


Il y a trois ans de cela, Cyril Hanouna et son équipe dans TPMP, a diffusé un canular. Dont, le gendarme de l’audiovisuel ont jugé d’homophobes. Alors, ce mardi 29 septembre dernier, l’émission TPMP et son propriétaire ainsi que le groupe Canal+ se sont vus infliger une amende de 3 millions d’euros par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.

Face à cette décision, C8 a demandé au Conseil d’État d’annuler la décision du CSA du 3 avril 2019. Selon les dernières nouvelles diffusées par l’AFP, leur demande d’annulation face à la décision rendue publique a été rejetée par le Conseil d’État, le mardi dernier.

En effet, cette sanction de la chaîne était tombée en mois de juillet 2017. D’ailleurs, c’était l’une des sanctions les plus importantes que le gendarme de l’audiovisuel n’a jamais prononcées.

Alors, C8 et le groupe Canal+ ont mené un combat sans fin depuis trois ans pour l’annulation de la décision, mais en vain !

Le contenu du canular 


Si l’on se remémore, le 18 mai 2017, l’émission TPMP présentée par Cyril Hanouna avait contacté des personnes. D’après les rappels du Conseil d’État dans sa décision, l’animateur : « incitait des personnes contactées par téléphone à tenir des propos d’une crudité appuyée dévoilant leur intimité et exposant leur vie privée. Alors même qu’elles ne pouvaient imaginer que leurs propos seraient diffusés lors d’une émission publique ».

Par la suite, une personne qui avait témoigné a porté plainte. Selon ce dernier, son passage dans TPMP avait de très lourdes conséquences sur sa vie. Une déclaration dont C8 et Canal+ avait démenti. Puis ils ont demandé au CSA de retirer la sanction.

Au total, le CSA avait infligé 3 sanctions à C8 et Canal+. Mais parmi ces 3 sanctions, une avait été annulée un an auparavant. Celle-ci concerne la diffusion de séquences controversées dans TPMP. Par conséquent, le CSA avait été condamné, à son tour, d’indemniser la chaîne de télévision. Ce dernier s’élève à la somme de 1,1 million d’euros.

Quant à la seule sanction annulée, le TPMP était privé de passer de la publicité sur l’émission durant une semaine. À l’époque, notamment en novembre 2016, Cyril Hanouna avait piégé son chroniqueur Matthieu Delormeau. En effet, Baba lui a fait croire qu’il venait de commettre un crime et lui demandait d’endosser la responsabilité.