Vanessa Paradis entre dans le monde des célébrités très tôt. Dès son jeune âge, elle est propulsée dans ce monde effectivement. Elle enchaîne le succès, d’abord avec son titre Joe le taxi, toujours célèbre jusqu’à présent. C’était son début dans les médias car depuis, elle fait toujours la une. Elle confie même que cette célébrité la pèse des fois. Surtout lorsqu’elle était encore avec le célèbre acteur, Johnny Depp. Les paparazzi ne l’ont pas du tout épargné. Mais son enfance n’a pas été un long fleuve tranquille.

Une popularité non encaissée


Vanessa Paradis est aujourd’hui habituée à être sous les projecteurs et à se faire photographier par les paparazzi. Avoir été mariée avec Johnny Depp aurait été le pire scénario de son existence. A cette époque, leur couple figurait parmi les plus suivis de tout Hollywood. Malgré qu’on ne la connaît pas aussi bien aux USA qu’en France. La popularité de son mari la hissait au rang élevé. Surtout que c’était le pic de la carrière de Johnny Depp.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anita Shemon (@justbecauseitsbeauty)


Tous veulent savoir de sa vie et ce qui le touche. Ses prestations ont enivré beaucoup de gens, c’est ainsi que tous se l’arrachent de ce qu’il est. Après leur divorce, l’ex épouse de Johnny Depp que cet éloignement des paparazzi la comblent de biens. Sauf que cet acharnement ne lui est pas arrivé pour la première fois. Elle fait le bilan à travers une interview.

Sa première fois, ses premiers pas


Vanessa Paradis a voulu partagé ses premiers pas dans sa carrière, lorsqu’elle n’était qu’une débutante. Plus précisément sur sa première chanson devenue un tube, Joe le taxi. Cette chanson l’a élevée à un rang supérieur, elle était sur un nuage. Sa carrière a pris on envol. Malheureusement, ses proches ne l’ont pas vu de la même façon qu’elle, dommage !


Leur attitude l’a fait redescendre sur terre. Effectivement, elle subit des moqueries voire des insultes des mois après la sortie de sa chanson. Elle se dit qu’ils sont jaloux de sa réussite. Pourtant, les choses sont allées de pire en pire. Elle s’est faite agresser physiquement, tirer les cheveux plusieurs fois. Ce qui a amené sa maman à ne plus la trainer a l’école. Car la santé de sa fille en dépendait.