Loading...

Imbus de leur personne, égocentriques et insensibles aux émotions d’autrui, les narcissiques représentent près de 3% de la population mondiale. Pris dans leur propre jeu, ces pervers hors pair réagissent selon des mécanismes bien précis pour détruire les personnes qui les entourent. Mais leurs stratégies bien élaborées passent parfois inaperçues, leur permettant ainsi de noyer leurs victimes dans un véritable gouffre de toxicité.

Un conjoint, un parent, un enfant ou encore un enfant peuvent se révéler être des pervers narcissiques. Ces manipulateurs nés peuvent afficher une ambivalence et une instabilité caractérielle très perturbante. Mais généralement, les violences psychologiques perpétrées par ces personnalités perverses se font à huit clos, empêchant ainsi les victimes d’étaler leurs souffrances au grand jour. Néanmoins, les narcissiques répondent à certaines caractéristiques singulières qui peuvent aider à poser un diagnostic.

L’origine du trouble

Ce trouble caractérisé puise son origine dans la mythologie grecque. Fils d’un Dieu et d’une nymphe, Narcisse était d’une beauté fulgurante. Mais le jour de sa naissance, sa mère a reçu l’ordre de ne jamais le laisser voir son visage, afin qu’il puisse vivre le plus longtemps possible. Ainsi, l’enfant a grandi dans l’ignorance de ses attributs physiques mais suscitait l’admiration de toutes les femmes. Un jour, Narcisse a repoussé Echo, une nymphe qui le convoitait. Avides de vengeance, les Dieux ont alors fait en sorte que l’homme voit son visage. Assoiffé, Narcisse a vu son reflet pour la première fois en voulant s’abreuver de l’eau d’une source. Ainsi, l’homme est tombé fou amoureux de sa personne, qu’il ne pouvait cesser d’admirer, jusqu’à s’acheminer vers la ruine.

Comment repérer les pervers narcissiques ?

Les pervers narcissiques usent de leur charme naturel pour séduire et attirer leurs victimes. Quand ils sentent qu’ils peuvent opérer leur stratégie destructrice, ils se lancent dans un jeu toxique. Selon Bill Eddy, thérapeute spécialisé dans la gestion de ce trouble, on peut le reconnaître en repérant certains mécanismes. En effet, les pervers narcissiques réagissent en usant de comportements et de mots singuliers pour provoquer des émotions particulières chez les victimes.

Leur mode opératoire

Séduire

Dans un premier temps, les pervers désirent exercer leur pouvoir de séduction par tous les moyens. Ainsi, ils vont utiliser des mots doux et prometteurs et couvrir leurs victimes de compliments. « Tu es la meilleure chose qui me soit arrivée dans la vie », « je vais te traiter comme une princesse jusqu’à la fin de mes jours », ou encore « je regrette tout le temps que j’ai passé sans te connaître » sont autant de phrases que les pervers narcissiques utilisent pour berner leurs victimes.

Dégrader sans remord

D’un autre côté, les pervers utilisent des mots excessivement négatifs pour caractériser certaines personnes et se mettre en avant par la même occasion. « Il ne voit pas à quel point il a besoin de moi », « j’ai hâte de l’humilier » ou encore « il ne vaut rien ».

Dominer sans pitié

En outre, ces personnages mal intentionnés ont tendance à évoquer leur volonté de dominer les autres sans aucun remord. En réalité, ils n’ont aucune empathie et peuvent déroger aux valeurs morales sans aucun remord. Cette manie se traduit également par un manque d’intérêt et une insensibilité face aux émotions d’autrui. 

Victimisation

Parfois, les pervers affichent également un comportement de victime, notamment lorsqu’ils sont blessés dans leur égo. Ainsi, ils peuvent se montrer malhonnêtes pour faire culpabiliser les autres.

Les émotions que les victimes ressentent

Charmées

Au début, les victimes tombent rapidement dans le filet des narcissiques. Elles peuvent se sentir en confiance et se livrer corps et âme dans cette relation qui leur paraît prometteuse.

Sous-estimées

Très rapidement, les émotions positives laissent place à un manque de confiance en soi et à une peur de décevoir l’autre. Parfois, les victimes peuvent se sentir oppressées sous l’emprise psychologique du pervers.

Le comportement des pervers narcissiques

Mensonge et manipulation

Les pervers narcissiques n’ont aucune éthique et peuvent mentir facilement. En effet, leurs actions reflètent bien plus leurs intentions que leurs paroles. Ainsi, on ne peut se fier à ce qu’ils disent pour manipuler les autres mais à ce que leur comportement inspire réellement.

Culpabilisation

Les narcissiques n’assument jamais leurs erreurs et n’ont pas de tolérance face à la frustration. De ce fait, ils répandent leur colère sur une tierce personne à qui ils reprocheront tous leurs échecs.

Sabotage

En exerçant une emprise chronique sur un proche, ces narcissiques ont recours à des mécanismes psychologiques d’humiliation et de dégradation.